La Compagnie

La Compagnie

Dans le fond de chaque faille existe un fil que, délicatement, nous nous appliquons à tirer.
Car ce fil est d’or. Nous sommes précieux parce-que précisément nous sommes imparfaits.

C’est où ?, depuis quand ?

Située à Angers (49) la compagnie existe depuis 2017.

Pourquoi « Les établissements » ?

Parce que c’est grandiloquent. C’est la grandiloquence du clown. Le reflet, de son opiniâtreté absurde et émouvante à exister. Sa générosité n’est autre qu’un instinct de subsistance. Il n’a pas d’autre choix que de tout faire pour ne pas sombrer dans l’oubli, ou dans l’ignorance. C’est précisément cela qui nous touche, peut-être parce que c’est finalement ce qui caractérise notre petite condition d’humain.

Pourquoi « La faille » ?

Parce que nous sommes issus du clown, l’imperfection nous interpelle, nous touche. C’est elle qui dit l’essentiel. Dans le fond de chaque faille existe un fil que nous nous appliquons à tirer, car ce fil est d’or. Nous sommes imparfaits alors nous sommes précieux.

 

Parce que nous laissons la place à l’imagination du spectateur. Une faille est un espace, un espace vide, dans lequel tout peut exister, duquel tout peut surgir.
Venant du mime nous jouons avec l’espace. Nous créons les bords, les centres, les profondeurs, les hauteurs, le vide, le plein, pour inventer des perspectives, à partir de rien, si ce n’est notre propre corps.

Nous voulons plus que tout que le spectateur ait la place de visualiser, de sentir ; pourvu que ses souvenirs remontent à la surface comme une bouffée d’air. Pourvu que le spectateur retrouve sa jubilation infantile à imaginer.

Nos influences, ce vent qui gonfle nos voiles

Le langage d’image, de situations ou de paysage.

Notamment le cinéma muet de Chaplin, Keaton, et Lloyd

Et chez nos contemporains les films d’Aki kaurismäki, les photos de Depardon.

« Ces découvertes qui m’ont touché, évidement y sont pour beaucoup dans ma façon d’écrire.

C’est un langage avec lequel je travaille depuis 20 années avec 3 principales disciplines: le clown, la marionnette et le masque ».

l’équipe, artistique

Au coeur de la faille !
Jouer la rue c’est pour nous « Rejouer » la rue, détourner l’espace du quotidien, lui donner du champ, de la perspective, dessiner des points de fuite et des horizons.

David Robichon

Jeu
(On le voit aussi avec la Cie Lez’arts verts Angers).
Il est là pour son univers absurde, et son corps déglingué !

Marie-Laure Marchand

Œil extérieur
(On la voit aussi sur la fanfare Jo Bithume Angers)
Elle est parmi nous pour sa pertinence, sa connaissance des rouages clownesques et parce qu'elle est un soutien exigeant et toujours extrêmement encourageant !

Tony Noyers

Ecriture, jeu, conseil artistique
(On le voit aussi avec la Cie Démons et Merveilles, et la Cie Jo Bithume Angers)
Il est là pour sa candeur, son innocence et son impertinence.
Il est là pour que les têtes se lèvent, pour que les nez continuent de regarder en l'air...
Il est là pour sa capacité à faire ressurgir notre jubilation à imaginer.

Sans oublier

L’administration

Fanny Baconnais de l’Association Loulmusique

Le Conseil d’administration

Eva Lebas

Katell Martin

Pierre Dollivet